VPN et anonymat sur Internet

jcvpn-anonymeEn assurant l’anonymat à ses utilisateurs, les services VPN sont parfois désignés à la vindicte populaire comme responsable indirect d’une certaine forme de violation de droits d’auteur. Au-delà de cette image sulfureuse et réductrice, il conviendrait d’analyser toutes les implications et enjeux tournant autour de cette technologie dont on n’a pas fini de mesurer tout le potentiel.

Qu’est-ce que c’est le VPN (Virtual Private Network) ?

Derrière ce nom « barbare » se cache en réalité un protocole de transmission chiffrée des données via un « tunnel ». Grâce aux algorithmes de cryptage sophistiqués, les VPN assurent un niveau de sécurité très élevé lors d’échanges d’informations entre ordinateurs ou serveurs. Plus prosaïquement, les VPN peuvent être considérés comme une extension des réseaux locaux privés sur Internet avec qui ils partagent les mêmes vertus sécuritaires.

Les VPN et les entreprises

Les services VPN mettent en jeu plusieurs acteurs. Cela va de la grosse multinationale à l’internaute anonyme, en passant par la PME du coin. Plusieurs sociétés de services informatiques offrent des solutions VPN clé en main. Ces solutions se sont naturellement imposées de par leur simplicité de déploiement et faibles coûts de maintenance. L’énorme volume de données échangées chaque année exigent un niveau de sécurité satisfaisant, à défaut duquel, des « secrets d’entreprise » pourraient être mis en péril. Les entreprises ont compris la nécessité d’intégrer les problématiques soulevées par la sécurité informatique dans leurs réflexions stratégiques. On peut donc raisonnablement faire le pari de la croissance du marché des VPN dans les années à venir.

Les VPN et les internautes

De plus en plus d’internautes s’intéressent aux services VPN. Ceci pourrait s’expliquer par plusieurs facteurs : La démocratisation des offres, l’environnement politique et juridique, le changement des habitudes de consommation, etc. L’utilité des VPN varie donc selon les contextes. L’apparition des lois restrictives (cf.Loi Hadopi), encadrant la consommation des biens et services culturels, incite certains internautes à se tourner vers des solutions d’anonymat. Dans des pays où la censure politique sévit encore, les dissidents ont recourt aux VPN afin de contrer certaines restrictions. D’aucuns affirment que sans les réseaux VPN, les révolutionnaires du printemps arabe n’auraient pas pu communiquer sur la toile de manière optimale sans parler de risques encourus en l’absence d’anonymat. Le cloisonnement géographique des solutions web (vidéos à la demande, diffusion limitée des séries télévisuelles sur Internet,…) explique, par ailleurs, le succès des solutions d’ « emprunt IP » auxquelles permettent de répondre les VPN. Par exemple, un internaute belge peut, grâce à une adresse IP française fournie par un VPN, regarder des vidéos sur le site de TF1 normalement réservées aux résidents français.

Qui fournit les services VPN aux internautes ?

Il existe un très grand nombre de fournisseurs des services VPN. Certains sont gratuits, d’autres pas. Toutefois, la majorité d’offres de base payantes reste très abordable et adaptée aux exigences des utilisateurs. C’est dans ce contexte que deux étudiants du campus de Bruxelles de Supinfo University ont eu l’idée de créer un service VPN à destination des internautes dans le but de mieux préserver leur anonymat. Leur serveur se trouvant en France, un service d’emprunt d’adresse IP s’est naturellement dégagé. Il permet aux utilisateurs, hors du territoire français, d’avoir accès aux différents services web réservés aux résidents français comme par exemple la Catchup tv ou Replaytv. Moyennant 4.99 Euro par mois, vous avez accès à un service de qualité et une technologie éprouvée.

—–oOo—–
© 2012 – Lahcen AFIF (Chef de Projet PRINCE2 Practioner & ScrumMaster Certified)
Gestion de ProjetWeb 2.0MobileFormation & Coaching
—–oOo—–

Publié à Bruxelles (Belgique) le dimanche 25 mars 2012 à 01:23 par Lahcen Afif · Permalien
Catégories: Technologie

Postez une réponse